Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Apocalypse 9:14  et disant au sixième ange qui avait la trompette : Délie les quatre anges qui sont liés sur le grand fleuve d’Euphrate.

Symbole de l’Euphrate

Genèse 2:8 ¶  Puis l’Eternel Dieu planta un jardin en Eden, du côté de l’orient, et il y mit l’homme qu’il avait formé.

Le soleil se lève à l’orient, c’est l’aube de l’humanité,

Genèse 2:9  L’Eternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toute espèce, agréables à voir et bons à manger, et l’arbre de la vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal.

L’arbre donne son fruit à l’homme et l’homme se multiplie comme pour devenir un fleuve et c’est ainsi que l’homme est sortie de l’Eden

Genèse 2:10  Un fleuve sortait d’Eden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras.

Les peuples d’homme se sont étendus et divisé en tribu et en génération.

Genèse 2:11  Le nom du premier est Pischon ; c’est celui qui entoure tout le pays de Havila, où se trouve l’or.

Les premiers hommes avait en eux la loi en leur cœur comme la parole en or de Dieu, il sont apparu sur terre comme une source jaillissante (Puwsch = jaillir, donne Pischon)

Genèse 2:12  L’or de ce pays est pur ; on y trouve aussi le bdellium et la pierre d’onyx.

Ces hommes qui ont la parole de Dieu comme de l’or, sont les pierres précieuses fondatrices de l’humanité. Ils sont comme des pierres comme les douze tribus d’Israël

Genèse 2:13  Le nom du second fleuve est Guihon ; c’est celui qui entoure tout le pays de Cusch.

Puis l’humanité grandit comme un grand fleuve de tribus ou nations

Genèse 2:14  Le nom du troisième est Hiddékel ; c’est celui qui coule à l’orient de l’Assyrie. Le quatrième fleuve, c’est l’Euphrate.

Au nom du troisième, l’humanité coure comme des flots rapides(Hiddékel) toujours plus nombreux.

Le quatrième est la dernière période comme le fleuve l’Euphrate, riche et abondant (fertilité) à l’ouest (soleil couchant : au soir du monde des impies). C’est le monde contemporain.

Etymologie

Pischon vient de Puwsh (bondir, jaillir) parce c’est de l’Eden que l’eau jaillit et l’or et la parole de Dieu au Nord.

Guihon vient de  Giychown (source jaillissante)

Hiddékel  à l’est idigna eau courante ou rapide (le Tigre)

Euphrates : le Fleuve bon et abondant (fertilité) à l’ouest.     .

 

Les quatre anges comme les quatre êtres vivant ou chérubin

Comme la vision d’Ezéchiel

Je renvois ce verset au passage Ezéchiel 1 que je commente pour faire comprendre la signification des animaux ou êtres vivants.

Ezékiel 1:4 ¶  Je regardai, et voici, il vint du septentrion un vent impétueux, une grosse nuée, et une gerbe de feu, qui répandait de tous côtés une lumière éclatante, au centre de laquelle brillait comme de l’airain poli, sortant du milieu du feu.

Ezékiel 1:5  Au centre encore, apparaissaient quatre animaux, dont l’aspect avait une ressemblance humaine.

Les quatre animaux humains

Les quatre animaux avaient une ressemblance humaine

Ezékiel 1:6  Chacun d’eux avait quatre faces, et chacun avait quatre ailes.

L’aile est le symbole de l’ange, les animaux ou êtres vivants sont des hommes et des anges.

Ezékiel 1:7  Leurs pieds étaient droits, et la plante de leurs pieds était comme celle du pied d’un veau, ils étincelaient comme de l’airain poli.

Ezékiel 1:8  Ils avaient des mains d’homme sous les ailes à leurs quatre côtés ; et tous les quatre avaient leurs faces et leurs ailes.

Les animaux avaient des mains d’hommes, confirme qu’il représente l’Homme.

Ezékiel 1:9  Leurs ailes étaient jointes l’une à l’autre ; ils ne se tournaient point en marchant, mais chacun marchait droit devant soi.

Les faces, quatre périodes

Ezékiel 1:10  Quant à la figure de leurs faces, ils avaient tous une face d’homme, tous quatre une face de lion à droite, tous quatre une face de bœuf à gauche, et tous quatre une face d’aigle.

Ce verset ressemble à notre apocalypse : 4.7. Le symbole de la face caractérise celui de la terre.

Genèse 7:4  Car, encore sept jours, et je ferai pleuvoir sur la terre quarante jours et quarante nuits, et j’exterminerai de la face de la terre tous les êtres que j’ai faits.

Le lion à droite est le signe du bien (dextre, droiture) et le bœuf (comme le veau d’or)  à gauche est le signe du mal (sénestre, sinistre), pour la face de l’homme et de l’aigle, il n’y a pas de position déterminé.

Voir symbole de droite et gauche dans Etude et révélations Bibliques

Le premier visage est celui de l’Eden, la nature sauvage symbole du lion, qui s’endort sur les lois de la nature cédant la place à la face du veau (symbole de Bal, de la prostitution et de l’argent) qui transgresse les lois ou les allègent. Les êtres vivants se confie à la face de l’homme et se détournant de Dieu, pour finalement revenir vers Dieu (symbole de l’Aigle) pour une alliance nouvelle éternelle de vie.

Par analogie avec le verset AP4.7 .Il y a une fusion entre les 4 faces et les 4 êtres vivants

Soit les quatre animaux ont une face dans l’Apocalypse ou respectivement 4 faces dans Ezéchiel.

Les quatre faces des quatre animaux, hommes, ou anges

Le Livre de Vie de l’Agneau p.329

(7) Il est alors manifeste que ce sont les hommes très NOIRS qui furent créés les premiers dans les régions équatoriales (1). Puis, un peu plus tard et plus loin de l’équateur (2), vinrent les hommes moins noirs et plutôt BRUNS de peau. Plus tard encore et toujours plus loin (3), ce sont les hommes JAUNES qui arrivèrent sur terre. Et en dernier (4), ce sont les hommes BLANCS qui naquirent en terminant la création. Ce sont là les quatre générations qui apparurent l’une à la suite de l’autre et sans discontinuer sur la face de la Terre.

(8) En vérité, lorsque au sixième jour le jardin fut achevé et rempli d’animaux de toutes les espèces, Dieu créa l’humanité dans un même mouvement et dans une seule couleur dégressive, passant par ces quatre nuances. L’humanité est ainsi comme un seul fil teint pour le premier quart en noir, pour le deuxième quart en brun, pour le troisième quart en jaune, et pour le quatrième quart en blanc. Il s’agit des quatre colonnes du temple de Dieu, des quatre couleurs dégressives et distinctes de l’humanité qui se subdivisent en races, en peuples, en tribus, en familles, en couples et enfants.

 

Notre monde contemporain est comme le fleuve Euphrate dominé par l’humanité blanche qui va trop vite comme un cavalier au galop vers sa fin. Où les quatre anges de couleurs de l’homme doivent être libérés pour entrer dans le royaume de Dieu.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :