Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Apocalypse 9:16  Le nombre des cavaliers de l’armée était de deux myriades de myriades : j’en entendis le nombre

L’armée des Saintes Myriades

Deutéronome 33:2  Il dit : L’Eternel est venu du Sinaï, Il s’est levé sur eux de Séir, Il a resplendi de la montagne de Paran, Et il est sorti du milieu des saintes myriades: Il leur a de sa droite envoyé le feu de la loi.

Nombres 10:36  Et quand on la posait, il disait : Reviens, Eternel, aux myriades des milliers d’Israël !

Hébreux 12:22  Mais vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, des myriades qui forment le chœur des anges,

Jude 1:14  C’est aussi pour eux qu’Enoch, le septième depuis Adam, a prophétisé en ces termes : Voici, le Seigneur est venu avec ses saintes myriades,

Ces cavaliers sont le chœur des anges ou l’armée de l’Eternel. Contrairement aux quatre cavaliers ou les sauterelles qui sont le chœur des hommes ou des impies.

Dans les versets qui suivent, bien qu’il y ait deux pôles différents de cavaliers, ils semblent être décrits de la même façon, et la description alternative sèment la confusion et le chaos dans l’esprit du lecteur.

Parallaxe  de « myriades », nombre,  « anges » et «entendre »

Ap 5:11  Je regardai, et j’entendis la voix de beaucoup d’anges autour du trône et des êtres vivants et des vieillards, et leur nombre était des myriades de myriades et des milliers de milliers.

Livre de Vie de l’Agneau p.216

C’est pourquoi je dis que la durée de vie du Soleil sera fort longue, elle sera de cent myriades d’années. Tel en est le nombre juste que j’ai entendu et qui correspond à la durée de vie des âmes.

Ces quatre mots fait l’écho de la venue de l’Eternel (venue du royaume, le pays des anges) comme le bruit des eaux(entendre) et à la voix du Tout-Puissant.

Ezékiel 1:24  J’entendis le bruit de leurs ailes, quand ils marchaient, pareil au bruit de grosses eaux, ou à la voix du Tout-Puissant ; c’était un bruit tumultueux, comme celui d’une armée ; quand ils s’arrêtaient, ils laissaient tomber leurs ailes.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :